L'Eglise nationale des Français à Rome

Ms 79 - Vie de sainte Ursule de Benincasa

mercredi 30 septembre 2015, par meb



 



 La vie de sainte Ursule de Benincasa a été rédigée par Mgr Albert d’Armailhacq, recteur de Saint-Louis des Français. Le manuscrit se présente sous la forme de chemises en papier conservant des papiers séparés. La première chemise contient deux versions du texte. Les chemises 2 à 6 une version définitive du texte, recopié par l’auteur lui-même, en vue de l’impression du volume. Cette impression n’a jamais eu lieu.



La dernière chemise, non numérisée ici, contient les notes préparatoires de l’auteur. Ces notes sont rangées par chapitre et se présentent sous la forme d’un feuillet à deux colonnes. La colonne de droite propose la version en cours de rédaction du texte, tandis que la colonne de gauche porte la trace des notes, de lecture ou de commentaire des faits relatés dans la colonne principale. D’autres notes sont portées sur de petits morceaux de papier de formats très divers. Les parties du texte, les notes marginales ou volantes sont barrées au crayon de couleur quand leur contenu a été intégré au texte principal.

Description : Mgr Albert d’Armailhacq, Vie de la bienheureuse Ursule Benincasa
Papier, fin XIXe siècle, une série de sept liasses de tailles diverses, français. Inv. 14708.



Ursule de Benincasa, fondatrice des religieuses théatines est née à Naples en 1618. Sa vie est racontée dans la Vie des saints inconnus, des bienheureux et des personnes illustres publiée par B. de Vienne en 1708.



Le lien entre cette sainte et la communauté de Saint-Louis est fondé sur la vision que la mère de la future sainte eut pendant sa grossesse. L’image du saint roi de France lui apparut ainsi que celle de saint François de Paule, fondateur des Minimes auxquels le roi avait confié à Rome le couvent royal de la Trinité-des-Monts.